« Utiliser l’imprimante 3D pour préparer mes tours de magie »

avr 24, 13 « Utiliser l’imprimante 3D pour préparer mes tours de magie »

Entretien avec Lucas à la Forge des Possibles

Dessins par Aline
Entretien réalisé par Camille

Qui es-tu ? 

Je m’appelle Lucas, j’ai 15 ans, j’habite à la Roche sur Yon et je suis au collège en classe de troisième. 

Où tu as entendu parler lu Lab ?

Au Festival du numérique, au Bourg sous la Roche. Ça retraçait un peu l’histoire des jeux vidéos, des vieux jeux et des choses plus récentes. On pouvait les tester. Et il y avait Emmanuelle et Laurent qui étaient là avec la Makerbot. Et je cherchais mon stage de troisième donc je leur ai demandé si je pouvais le faire ici. 

Il faisaient quoi avec l’imprimante 3D ?

Pas grand chose, elle n’était pas encore très bien calibrée mais ils faisaient couler pour montrer. Mais ça m’a plu quand même. J’avais déjà vu une machine comme ça à la télé mais en vrai c’était la première fois. Après, je suis venu ici avant de commencer mon stage, que j’ai plutôt fait aux Clés du Net. Maintenant, je viens presque tous les mercredis.  

fablab085

 

Qu’est-ce que tu fais quand tu viens ?

Vers Noël, j’étais venu avec un sapin de Noël en guirlandes qui avait grillé. Le transfo était cassé, il fallait en racheter un. Mais on s’est aperçu qu’il suffisait de le démonter et de le souder. On voulait aussi le faire clignoter pour que ça fasse joli. Tout de suite quand j’ai vu que mon truc ne marchait plus je me suis dit que je pouvais venir ici pour le réparer.

Qu’est-ce que tu as fait d’autre ?

Là on cherche à faire un cube géant avec plein de LEDS qui changent de couleur pour faire une sorte d’affichage en 3D. Ça pourrait afficher un peu de tout, des lettres, des infos, des bonhommes. On voudrait le mettre ici. C’est moi qui ait eu l’idée mais pour l’instant on fait des recherches avec Antoine, qui vient pendant les permanences le mercredi. Lui, il m’oriente dans mes recherches, il me dit « essaie de trouver ça » et il me donne aussi du vocabulaire. Par exemple, je ne connaissais pas le nom des LEDS qui changent de couleur. Alors on s’est renseigné. Sinon, j’ai l’ami d’une copine qui a la télécommande de sa TNT qui ne marche plus. Donc on est allé à E85, qui vendent des composants électroniques et on a commandé. Après, je vais venir ici pour ressouder et déssouder. Je ne sais pas trop le faire donc je vais venir le faire aussi pour apprendre en même temps.

Qu’est-ce que tu aimerais bien faire ici que tu n’as pas encore fait ? 

Un robot. Faire toute la conception, pour qu’il plie un bras. Il y a quelqu’un ici qui fait des petits robots qui marchent, qui se déplacent, pilotés par des cartes Arduino. Arduino, j’aime bien. J’ai fait un feu tricolore. La première fois que je suis venu à un open Lab ici c’était pour apprendre Arduino. Il y avait beaucoup de gens qui ne connaissaient pas. Maintenant parfois j’aide un peu Emma pour montrer aux gens qui viennent et leur expliquer. Et je fais un petit peu de tout, de la programmation, des petits exercices. Par exemple j’ai travaillé sur une espèce de plaque et on pouvait déplacer le doigt sur la plaque, j’avais programmé pour que ça allume des LEDS de différentes couleurs en fonction de l’endroit qu’on touchait avec le doigt. Vers le milieu, vert, vers les côtés, rouge.

Comment tu as eu cette idée ?

En fait, on avait trouvé cette plaque au Lab et on ne savait pas à quoi ça servait. On a essayé de trouver. Il y a plein de trucs ici au FabLab qu’on ne connaît pas. On les trouve, on ne sait pas ce que c’est. Du coup on essaie de trouver. Aussi, on a trouvé une espèce de LED et on ne sait pas trop si elle envoie ou si elle reçoit. Ça ressemble à deux petites ampoules sur un socle. C’est peut-être des trucs récupérés, je ne sais pas. Peut-être que ça vient dans le lot pour des packs Arduino. Ou peut-être que c’est là pour que je comprenne par moi-même à quoi ça sert, c’est possible aussi ! Ils laissent traîner des trucs et par la curiosité on y touche un peu. 

En cours de techno au collège, vous parlez d’Arduino ?

Non. Il y a moins de pratique, mais ce qu’on fait en techno n’est pas sans rapport avec ce qu’on fait ici. Au collège ils nous montrent la conception d’un produit de A à Z, le cahier des charges, on va de l’idée au prototype. Un peu comme ici. Ça me plaît bien. J’ai ammené ici récemment ma mère et toutes ses copines, pour venir voir. Elles ont dit que c’était bien, même si elles n’ont pas tout compris. Je crois que parfois les gens ne comprendre pas pourquoi il y a une imprimante 3D et une machine à coudre au même endroit. Pour eux, c’est deux choses différentes.  

Et pour toi c’est évident ?

Ouais. Mais les gens aiment bien voir ici ce qu’on fait. Ici, moi ce qui me plaît beaucoup c’est l’imprimante 3D. J’aimerais bien en fabriquer une. Je ne sais pas si je le ferai. Si je pouvais le faire, après j’imprimerai tout. J’ai fait une maison aussi avec l’imprimante 3D pour un cours d’arts plastiques. J’ai eu 20. 

Tu veux faire quoi plus tard ?

Magicien. Je fais de la magie, déjà. Je fais du close-up, c’est de la magie de près, devant les gens. J’ai toujours plein de tours de magie sur moi. Et je pense que je pourrais utiliser l’imprimante 3D pour faire des prototypes pour tester des tours. D’ailleurs j’ai modélisé une table à apparitions que j’aimerais bien faire. 

Qu’est-ce que c’est, qu’est-ce qui apparaît sur ta table à apparitions ? 

Ah je peux pas t’en dire plus ! C’est une table, tu passes devant et des choses apparaissent, voilà. Des animaux, des objets, tout. Au départ, je voulais tout faire en mécanique. Parce que j’aime bien démonter par exemple les vieilles horloges et regarder les mécanismes dedans, comprendre : ça engendre ça, ça fait bouger ça, etc. Je fais ça tout seul. Mais on pensait intégrer peut-être un peu d’électronique dans ma table. Comme ça tu n’as pas à intégrer un bouton par exemple. Tu passes devant, un truc te détecte et actionne quelque chose. Récemment j’ai démonté une prise avec une minuterie. Une copine l’avait fait tombé, je l’ai démonté et j’ai vu qu’un petit bout avait sauté. Donc j’ai essayé de comprendre le truc. Et quand je l’ai remonté j’ai compris qu’en fait la minuterie tournait à l’envers depuis le départ. Avant, je regardais beaucoup sur internet les tutoriels ou les démos de bricolage et de magie, mais maintenant un peu moins. Je teste, et si ça marche c’est bon. Le problème sur internet c’est qu’ils disent que si tu veux faire tel truc il faut acheter ça, et après tout mon argent passe là-dedans. 

Qu’est-ce que tu peux me dire d’autre qui est important pour comprendre ta place ici ?

Je suis membre du Conseil d’Administration de la Forge des Possibles. Ça m’intéresse de voir comment ça fonctionne, le lieu, comment ça se monte, comment on devient une association… Ça me permet de comprendre ce qui se passe. Je faisais déjà un peu ça au collège, j’étais dans le bureau du Foyer Socio éducatif !

 fablab075a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>